Quelles plantes sauvages récolter au Printemps ?

En avril, chez nous en Piémont pyrénéen, c’est la pleine saison des récoltes de « salades et épinards sauvages » .

Les Pâquerettes, les belles pérennes, (Bellis perennis) , sont comestibles sautées à la poêle en les accompagnant d’un hachis d’ail et persil; amuse-bouche savoureux et étonnant !

La petite Oseille des champs, (Rumex acetosa ), riche en vitamine C, aura les mêmes utilisations que sa cousine des jardins; en potage velouté, omelette ou en sauce pour accompagner un poisson gras. Elle peut aussi remplacer le vinaigre ou le citron dans une vinaigrette. ( Mêmes conseils que pour l’oseille des jardins, ne pas sur-consommer en cas de problèmes rénaux !)

L’ortie est haute, nous n’en cueillons plus que les sommités, ou les premières feuilles qui suivent, en évitant bien les tiges déjà fibreuses. Ce prélèvement lui permettra de refaire des jeunes pousses. On récoltera ainsi tout au long de l’année.

Moment idéal pour préparer soupes et quiches !

Le Pissenlit: ses feuilles sont maintenant plus fermes et amères qu’en début d’année, mais on peut toujours les utiliser.

Une astuce, si vous en avez près de chez vous, est de lui couper les feuilles à ras, puis le pailler et l’arroser; il remettra des jeunes feuilles très tendres comme à la sortie de l’hiver !

le Mouron blanc ou mouron des oiseaux ( Stellaria media) commence à s’installer dans les jardins sur les terres riches en compost; l’idéal est de le récolter avant sa floraison ; coupez-le avec des ciseaux en lui donnant une forme de « coussin » que vous taillerez régulièrement. A ce stade, il a un goût entre la mâche et la noisette; pour réaliser de douces salades.

A ne pas confondre avec le Mouron rouge, Anagalis arvensis, plante médicinale non comestible; car, ingérée à fortes doses, elle aurait des effets secondaires indésirables

Voici maintenant une recette pour belle journée printanière:

le Tzatziki de mouron blanc, oseille, menthe et pissenlit.

Pour 2 personnes

Préparez la sauce: 250 g de yaourt ou fromage blanc (vache ou brebis)

4 cuillères à soupe d’huile d’olives,

1 gousse d’ail haché finement,

Puis les plantes: 1 grosse poignée de mouron blanc, 1 petite poignée d’oseille, 1/2 poignée de menthe et 1 petite poignée de jeunes feuilles tendres de pissenlit, le tout ciselé en tronçons d’1 cm.

Mélangez le tout, assaisonnez suivant votre goût, sel, poivre et laissez reposer au frigo pendant une heure.

Servez sur des toasts de pain grillé, ou en entrée dans des verrines avec des bâtonnets de carottes, ou en accompagnement de pommes de terre vapeur.

Bon appétit ! …

  1 comment for “Quelles plantes sauvages récolter au Printemps ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *